Lettre à toi, mon nouvel élève de première secondaire

Cher nouvel élève,

Tu arrives en première secondaire fringuant et parfois un brin arrogant, mais on va se le dire, à mes yeux tu es encore un bambin. Je sais que tu serais insulté de me lire, mais c’est la vérité. Je sens que tu as encore besoin de guides et laisse-moi t’aider un peu. Laisse-moi te donner des petits « hints » pour créer un bon lien prof-élève. Ouin, ça c’est une expression d’adultes/de profs pour parler du lien que nous allons développer dans l’année. En tant que prof j’ai mes obligations du genre , t’enseigner, te donner un climat de classe adéquat, t’évaluer, t’encourager, te respecter, t’aider, t’écouter… Mais je m’attends à un minimum (MINIMUM) de ta part et je t’en fais la liste ci-dessous :

******

1. Sérieux, ÉCRIS TON NOM ! Et je vais en ajouter une couche, ÉCRIS TON NOM COMPLET ! COMPLEEEEEEEEET !!!!!!! (Oui, j’ai de la bave sur le bord des lèvres, j’ai commencé par le point qui vient me chercher le plus !) Maintenant, je vais t’apprendre quelque chose d’un peu renversant, mais tu es assez vieux pour comprendre: tu n’es pas mon unique élève ! Shabazoum ! Surprise ! J’en ai au moins 180 ! Si tu es de nature tranquille, il est fort possible que je réalise que tu existes autour du mois de décembre seulement.

Quand je reçois, en septembre, ta feuille identifiée « Léa », je me dis que ce sont des restants du primaire et de ton unicité dans une classe de 25 élèves. En octobre, je te le rappelle avec le sourire. En novembre: NOPE ! (Désolée, ma patience diminue au même rythme que le nombre d’heures d’ensoleillement !)

Quand tu vas chez le médecin et que tes parents prennent un autre rendez-vous pour toi, ils ne disent pas à la secéraire « Un rendez-vous pour Léa. » Non, ils disent ton nom entier, c’est logique. Alors, on va commencer à agir comme dans la société (souviens-toi de mon rôle, oui des fois il dépasse le fait de t’enseigner la différence entre un météore et une météorite) et je t’oblige à partir de maintenant (là là) à  toujours écrire ton nom complet. « Léa Ducharme-Delorme » Bon, là on parle !

******

2. Gère tes sphincters ! « Mes quoi ? » En gros, ça veut dire va faire pipi AVANT les cours ! On haït vraiment ça se faire déranger pour ça. À ton âge, tu devrais être en mesure de t’organiser avec ta vessie avant que les cours commencent. Quand il reste 22 secondes avant le début du cours et que tu me dis « Je vais être en retard si je vais à la toilette ? » Ben oui ! Tu avais vingt minutes pour aller à la toilette et tu as choisi de courir jusqu’ au dépanneur pour aller engloutir une slush rouge (je le sais, tu as le tour des lèvres taché et tu sens la fraise chimique !) Et psssitttt, on le sait aussi que la plupart du temps tu n’as pas vraiment une envie pressante… Il y a deux types de personnes qui prennent des marches dans la vie: les retraités et les élèves qui vont à la toilette !

******

3. Sans vouloir te faire de la peine, limite tes anecdotes personnelles. Je suis vraiment contente que tu me racontes ton voyage au Grand-Canyon si on parle de types de roches et que je peux faire un lien avec la matière. Pour vrai, ça c’est pertinent (le mot « pertinent » est vraiment important dans ce paragraphe, si tu ne connais pas sa signification je te suggère de sortir un dictionnaire, ou Google à la limite). Mais, si je te parle de Dimitri Mendeleiev et que tu lèves ta main pour me dire que ton cousin s’appelle Dimitri,… well… C’est lourd. J’ai de la difficulté à faire semblant que ça m’intéresse. Ouin, c’est comme ça.  Ça va être dur à entendre mais je vais te le dire ici (pas devant la classe, mais prends note quand même) « Ton petit cousin s’appelle Dimitri ? J’m’en fout… » C’est dur je sais, mais dose. Juge. Réfléchis avant d’intervenir. Pose-toi la question: « Est-ce que c’est vraiment intéressant ou est-ce que je veux juste avoir une occasion de parler? »

On va inverser les rôles, tu vas peut-être mieux comprendre? Si tu me poses une question sur ton devoir et qu’avant de te répondre je dis « En passant Émile, laisse-moi te raconter comment j’ai adoré composer ce devoir lors de ma période libre mardi dernier ! J’ai vraiment eu de la difficulté avec l’image dans Paint et dans Word tout se décallait vers la gauche… Et je ne te parle même pas de mon anecdote à l’imprimante quand la feuille est restée prise dans le chargeur B ! » Tsé, toi Émile, tu voulais juste savoir si tu devais répondre en une phrase complète… Tu t’en fous hein de mon anecdote de photopieur ? Alors, quand tu lèves la main pour « anecdoter », essais de juger la PERTINENCE de ton commentaire.

******

4. Apprends à utiliser un agenda. Note ce qui est demandé. On est gentil, normalement on l’écrit au tableau et on te le répète 2-3 fois pour être certain que tu le prends en note. Tu dois te sentir concerné même si je ne dis pas ton prénom. Quand je dis : « Vous allez prendre en note la date du prochain examen » c’est à toi que je parle ! Des fois c’est le moment que tu choisis pour parler avec ton voisin. Ouin, mauvais timing.

C’est bien beau d’écrire dans son agenda, mais il faut le relire des fois ! Une élève m’a déjà dit : « Quoi ? Il y a un examen aujourd’hui ? Ben oui je l’ai écris dans mon agenda mais tsé je ne le relis pas ! » … silence de malaise dans la classe…  Ne fais pas ça !

******

5. Les gros « NOPE » en rafale.

  • Te lever pendant que je parle: Nope.
  • Ranger tes choses quand il reste encore dix minutes: Nope.
  • Te décrotter le nez. Eurk-Nope.
  • Porter les mêmes vêtements plusieurs jours en ligne. Nope.
  • Tirer violemment sur une feuille mobile pour la sortir de ton cartable et déchirer les trous. Nope.
  • Ne pas savoir comment utiliser une feuille mobile (la ligne rouge à gauche, les trous à gauche… ce genre de bases là). Nope.
  • Me tutoyer. Nope (tu vas t’y faire rapidement si tu n’es pas habitué).
  • Manger dans la classe. Nope.
  • Aller te moucher en même temps que ton ami. Nope.
  • Parler pendant un examen. Nope. « Madame c’était pour lui demander une efface ! » Nope !
  • Chercher une excuse bidon pour un devoir non fait. Nope. Assume ton devoir non fait. Et je vais te dire un secret, plus ton explication contient des « ouin pis là, genre, tsé… ouin, mais là, c’pas d’ma faute là. Ouin hein madame, genre pis là… » plus on sent la bullshit. C’est comme un don. Je te dirais que tes parents ont le même don.
  • Lever ta main ET parler en même temps. Nope.
  • Le devoir ci-dessous. Nope !

Bon, je pense que c’est déjà pas mal. Ce sont juste des petits trucs pour faire bonne impression. Si tu suis ces quelques conseils je pense que les liens avec les profs seront plus faciles. Et sache, cher nouvel élève que j’accepte que tu ne sois pas parfait, mais j’apprécie les efforts que tu fais et je te promets de les relever souvent !

Si tu veux, tu peux m’écrire ce que toi tu voudrais de la part d’un prof, mais s’il te plaît, utilise une feuille mobile propre et écris ton nom complet.

Mme Tannéeducrucuma et des feuilles pas de nom!

Publicités

Laisser un commentaire

Entrer les renseignements ci-dessous ou cliquer sur une icône pour ouvrir une session :

Logo WordPress.com

Vous commentez à l’aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion /  Changer )

Photo Google

Vous commentez à l’aide de votre compte Google. Déconnexion /  Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l’aide de votre compte Twitter. Déconnexion /  Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l’aide de votre compte Facebook. Déconnexion /  Changer )

Connexion à %s

Propulsé par WordPress.com.

Up ↑

%d blogueurs aiment ce contenu :